Un conte de Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un conte de Noël

Message  jack_Sens le Mar 3 Déc 2013 - 16:17

À l'approche du temps des fêtes, et donc de Noël, je vous invite à lire ce petit conte pour enfant de mon cru. C'est un conte pour créer l'imaginaire et conserver un peu l'esprit de Noël. Vous pouvez le lire à vos enfants sans problème, en faire une copie pour le lire plus tard... aucun problème !

Bonne lecture !

_________________

JACK STRAPPE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES SÉNATEURS D'OTTAWA
avatar
jack_Sens

Messages : 846
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 42
Localisation : Québec Beach

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un conte de Noël

Message  jack_Sens le Mar 3 Déc 2013 - 16:19

UN CONTE DE NOËL

IL y a plusieurs siècles, les gens, quand arrivait le mois de décembre, se mettaient à se réjouir et à fêter la venue d'un tout petit enfant qui avait changer le monde entier. Les grandes personnes fraternisaient et se rencontraient pour s'amuser et rire ensemble pendant que les jeunes eux, dormaient ou rêvaient de participer à la fête.

Un vieil homme d'un pays froid et nordique, voyant que les enfants de sa contrée ne s'amusaient pas et s'ennuyaient pendant que leurs parents festoyaient, décida de remédier à la situation. Lors d'une nuit sombre et glaciale, il revêtit sa redingote d'un rouge éclatant au col et aux manchons d'une fourrure blanche tout autant que la neige fraîchement tombée. Il attachât ses boutons dorés un par un, enfila ses bottes noires et mit une tuque tout aussi rouge que son habit puis s'en alla dans la grange pour atteler le cheval et le traîneau. Il quitta sa demeure éloignée dans la campagne et se dirigeât vers le village. En chemin il vit une ferme ou une lueur jaillissait et l'attirait à s'y arrêter. Comme il ne voulait pas déranger les gens de la maison qui chantaient et dansaient au salon, il passa par la cuisine ou se trouvaient deux enfants qui buvaient un verre de lait et grignotaient quelques biscuits. À voir les mines déconfites des petits, le brave homme se mit à pousser un rire tonitruant et demanda du même souffle : «  Bonjour mes enfants! Et bien on ne s'amuse guère ici à ce que je vois ». L'homme au rire communicatif et à l'air enjoué dégageait une bonne humeur partout où il allait et les enfants dès qu'ils le virent affichèrent un sourire à leur petit minois. Il fit asseoir les deux jeunes sur ses genoux et se mit à leur parler et à leurs raconter de belles histoires qui les faisaient rire et se sentir bien. Pour le remercier les jeunes ne pouvaient que lui donner quelques biscuits et une verre de lait qu'il prit avec plaisir. Il quitta et durant toute la soirée et une bonne partie de la nuit, il alla égayer les enfants de tout le comté.

Sur le chemin du retour, le vent se leva et se mit à souffler plus qu'à l'habitude faisant valser et tourbillonner la neige comme jamais auparavant. Le brave homme se trouva vite prit par la tempête, le cheval refusant d'avancer dans la froidure, il ne pouvait plus faire un seul pas. La tempête faisait rage de plus en plus et le bon vieillard à la barbe blanche comme le mouton garnissant sa redingote, tomba dans la neige ne sachant plus quoi faire pour se sortir de cette mésaventure. Soudain il y eut comme un trou dans la tourmente, un jet de lumière vint au-dessus de notre vieil homme et une voix se fit entendre. Tout autour de lui il y avait un blizzard mais il se trouvait comme isolé dans ce jet lumineux. « Bonsoir Nicolas! Te voilà bien mal prit à ce qu'il me semble ». Dit la voix dans le ciel. « Oui ma pauvre vieille bête est bien fatiguée et ne peux plus avancer et ce temps l'épuise encore davantage. Je ne peux pas la laisser toute seule ici tout de même. Mais qui êtes-vous donc et où êtes-vous? Je vous entend mais ne vous vois pas ». «  Je suis ta bonne fée Nicolas, ferme les yeux maintenant et prend une bonne respiration, je vais t'emmener chez toi ». Nicolas ne pouvait faire autrement que d'écouter la voix et en un temps deux mouvements il se retrouva chez lui. Son traîneau et son cheval bien confortable dans la grange avec de la paille fraîche comme nourriture et un peu d'orge pour le récompenser de sont bon travail. La bonne fée le félicita pour son idée d'aller voir les enfants et de leur donner un peu de réconfort, de joie et d'amour. Elle lui fit donc une offre, pourquoi ne pas donner aux enfants de toute la terre une journée d'amour et de réjouissance comme celle que Nicolas venait de passer? Nicolas trouvait l'idée merveilleuse mais comment satisfaire tant d'enfant en même temps en un si court laps de temps? La fée demanda à Nicolas de l'accompagner dans son monde afin qu'il voit comment cela pourrait être possible et se réaliser enfin de compte. Ils arrivèrent donc au pôle nord dans un monde qui n'existe que dans l'imaginaire des gens et pour pouvoir y aller il suffit aux gens de croire fortement que ce monde existe tout simplement. Des centaines et des centaines de lutins y travaillaient dans un grand atelier et vivaient à cet endroit. Ces petits personnages ne voulaient que rendre service et œuvrer pour tous les gens de l'autre monde afin qu'ils soient heureux en tout temps. «  Si tu acceptes ce que je te propose tu vivras ici en permanence, et les lutins seront à ton service jour et nuit. Tu feras de cette journée la plus belle de toute l'année, tu réjouiras le cœur de millions de petits enfants partout sur la terre, partout où tu iras tu sèmeras la joie et l'amour et l'on parlera de toi toujours en bien ». Comment Nicolas pouvait-il refuser une telle proposition?

La nuit du 24 décembre fut donc choisit. Mais comment arriver à visiter chaque enfant partout sur la terre et en même temps questionna ce bon vieux Nicolas ? «  Je te donnerai des pouvoirs que tu ne pourras te servir que pendant cette seule nuit par contre et ainsi tu pourras arrêter le temps, voler dans le ciel et dans l'espace et tu pourras entrer partout dans chaque maison sans que personne ne puisse te voir. Mais attention les enfants eux pourront te voir et il sera important qu'il puisse te voir si tu veux leur transmettre tout ce bonheur ». Raconta la bonne fée au vieil homme. Elle lui fit voir sa nouvelle demeure ainsi que six rennes qui seront également à son service pour l'aider à se déplacer. Mais Nicolas voulait garder son bon vieux traîneau au moins, ce que la fée lui accorda. Il était vieux certes mais combien joli. Il était enguirlandé, et avait de la fourrure partout sur le siège. Il scintillait grâce à la belle peinture dorée dont il était enduit, partout où il passait, que ce soit au village ou dans la campagne, tous se retournait à son passage tellement il était beau. Voilà que son moyen de transport était choisit, il ne restait plus qu'à attendre l'an prochain pour faire la visite de Noël. Mais que faire en attendant?

Les petits lutins vaquaient à leur travail journalier. Certains nettoyaient, d'autres faisaient de la couture, d'autres bricolaient. Mais Nicolas vit un des petites lutins un jour dans l'atelier de meubles, entrain de fabriquer un jouet et cela lui donna une idée. Il convoquât tous les lutins et leurs soumis ce qui lui trottait dans la tête. «  Que diriez-vous si pendant notre visite de Noël, nous donnions des jouets aux enfants qui ne peuvent en avoir »? Les lutins trouvèrent l'idée fantastique et se mirent aussitôt à l'ouvrage afin de pouvoir en faire suffisamment pour tous les enfants de la terre nécessiteux. Ainsi Nicolas apportait paix, joie et amour mais aussi quelque chose afin que chaque enfant se rappelle de tous ses sentiments. Donc pendant toute l'année les lutins travaillèrent à fabriquer des tonnes et des tonnes de jouets destinés aux enfants du monde entier, sous la supervision de ce bon vieux Nicolas, il ne faut pas l'oublier.

L'heure du départ était enfin arrivé et la fébrilité était à son comble. Tous avaient bien hâte de voir comment cette soirée et cette nuit allait se passer. Mais ils n'avaient aucune raison d'avoir de doute cependant. Tous se passa à la merveille et Nicolas était reçu par les enfants de joyeuse manière. Quand Nicolas revint, il était complètement épuisé mais combien heureux. Il avait fait plaisir à tant de petits que son cœur était rajeunit. Il en est donc ainsi depuis des siècles et tous ceux qui peuvent et qui veulent entrer dans le monde imaginaire peuvent apercevoir le traîneau tiré maintenant par sept rennes. Rudolf s'est rajouté car Nicolas avait peine à voir dans le noir et comme ce renne a un lumignon rouge en guise de nez...

De nos jours, malheureusement, peu de jeunes entendent parler du monde imaginaire et ainsi ne peuvent voir le chariot tout doré de Nicolas filer à toute allure dans le ciel mener par Rudolf le renne au nez rouge. Les gens sont trop occupé dans leur monde oublient de parler de Nicolas ou du bon vieux père Noël comme on l'appel ici. Les parents font plaisir à leurs enfants mais il manquent la magie, la féerie, l'imaginaire de ce vieux Nicolas. Oh! Il fait encore sa tournée certes mais elle dure bien moins longtemps que jadis. Les gens au fil des ans l'ont oublié et remplacé par des usines de jouets, l'on entend plus les cloches de Noël retentirent partout sur la terre et les jeunes font partie maintenant du monde des grands. On n'a plus de place pour le monde imaginaire. Mais vous qui entendez cette histoire et qui l'avez aimé, qui pendant un court moment avez revu Nicolas flotter dans les airs, entendu les cloches résonner et qui avez sans doute entré dans le monde imaginaire, propagez cette histoire autour de vous. Faites renaître cette lueur dans les yeux d'un enfant qui est heureux. Et si par contre vous avez pénétré pour la première fois dans ce monde si merveilleux de Nicolas, n'hésitez pas à y retourner à l'occasion et faites connaître votre monde à tous vos amis. Tient c'est drôle mais j'entends les cloches tinter... HO! HO! HO!

_________________

JACK STRAPPE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES SÉNATEURS D'OTTAWA
avatar
jack_Sens

Messages : 846
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 42
Localisation : Québec Beach

Revenir en haut Aller en bas

UN CONTE DE NOËL

Message  Jean_Bruins le Mar 3 Déc 2013 - 16:27

Mes 3 filles vont tripper !!!

Merci monsieur Strap !

_________________
Président / Propriétaire LHSLFL
Skype: deslau1bruins
Jean BIG BAD BRUINS !!!
avatar
Jean_Bruins

Messages : 291
Date d'inscription : 27/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un conte de Noël

Message  jack_Sens le Mar 3 Déc 2013 - 20:31

J'espère qu'elles auront les yeux brillants en l'écoutant... santa  Wink Merci !

_________________

JACK STRAPPE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES SÉNATEURS D'OTTAWA
avatar
jack_Sens

Messages : 846
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 42
Localisation : Québec Beach

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un conte de Noël

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum